Antebellum South : de cette appellation qui désigne le sud-est – profond – des États-Unis, l’usage a retenu son sens désormais commun, pour ne pas dire réactionnaire : celui du refus de la modernité.

Lorsque je m’y suis installé en 1972, et tout au long des années qui suivirent, durant lesquelles, seul ou à deux, je l’ai parcouru jusqu’à l’os, cette aspiration du Vieux Sud à gommer l’époque présente m’a fasciné. J’y ai planté avec jouissance et obstination tous mes fantasmes : sensuels, musicaux, littéraires, photographiques…

Au-delà du gel des mots, souvent blessants, et de leur turpitude, suis-je devenu « sudiste », autrement dit « passéiste » ? J’ai toujours couru aux basques du temps, saisissant chaque occasion bonne à le gommer, à faire oublier vers quel abîme il nous précipite. Antebellum, comme autant de domaines hantés…

format 24 x 26 cm

176 pages       

135 photographies en bichromie + gardes     

couverture cartonnée

imprimé sur fedrigoni symbol tatami 150 g


35 euros

isbn : 978-295405-308-0