En 2050, la Russie aura perdu le tiers de sa population actuelle. Le pays le plus vaste de la planète sera alors peuplé d’à peine cent millions d’habitants.

Le Désert russe est une fiction photographique, une œuvre personnelle qui a pour décor la Russie enneigée et pour prétexte un désastre démographique annoncé.

Ma démarche est à la fois poétique et documentaire. Dans mon travail se mêlent impressions personnelles et identité visuelle de zones méconnues. Par mes photographies, je souhaite ouvrir les portes d’un monde onirique, suggéré par la solitude, le désert démographique, la rudesse du climat. Une région du bout du monde peuplée d’animaux étranges, de paysages vides où l’homme n’est souvent qu’une apparition fantomatique.

À trois reprises, j’ai traversé la Russie, de Saint-Pétersbourg à Vladivostok, sur la ligne mythique du Transsibérien. Cependant, il n’est pas vraiment question, dans ce recueil, de photographies, de Russie ou de trains. Seulement de voyage. Un voyage en moi-même qui aura duré quinze ans et dont je peux enfin dire qu’il touche à sa fin.

format 21,5 x 26 cm

104 pages       

65 photographies en bichromie + gardes     

couverture cartonnée imprimée sur toile

imprimé sur arctic volume 170 g


30 euros

isbn : 978-295405-305-9