En 2014, Gabrielle Duplantier publiait Volta aux éditions lamaindonne. Le livre, salué par le public et la critique, est aujourd’hui épuisé. Quatre ans plus tard, Terres basses, sa nouvelle publication, vient confirmer le talent de la jeune photographe.


Une balade dans un univers dense et riche, où l’on retrouve son goût pour les paysages, les portraits de femmes et d’enfants… Un travail photographique puissant et délicat en même temps, qui ne cède jamais à l’artifice, où elle témoigne de la vie, de ses accidents et de ses joies, de ses incertitudes et de ses espérances. L’amour qu’elle porte à ses sujets est toujours là, permettant au lecteur de rentrer dans l’intimité de son entourage, avec pudeur et infiniment de douceur. Un regard amoureux qui transforme le noir en lumière.


Le livre sera disponible en librairie dès le mois de mars. et sera présenté lors de l’exposition Eyes Wild Open au jardin botanique de Bruxelles dès le 21 février.

format 21 x 27 cm

144 pages       

90 photographies en bichromie + gardes     

couverture toilée avec images R/V

et marquage à chaud

imprimé sur couché mat 150 g


36 euros

isbn : 978-295604-881-7